Accueil

Fin du système d’exploitation Windows XP le 8 avril 2014

Le 8 avril, Microsoft mettra un terme au support Windows XP, né en 2001.
Si cette disparition a peu d’impact chez un particulier travaillant sur un poste isolé non connecté à Internet, en milieu professionnel, il est primordial de faire disparaître ce système d’exploitation d’ici avril 2014.
Les problèmes pour les sociétés sous Windows XP
Vulnérabilité des postes
Ces dernières années, les mises à jour publiées par Microsoft pour Windows XP concernent des failles de sécurité. Ces mises à jour sont essentielles pour la protection contre les malwares même lorsque le poste est équipé de logiciels complémentaires de sécurité (Antivirus). Ainsi, au-delà du 8 avril 2014, la probabilité d’infection d’un poste de travail va augmenter rapidement, même si celui-ci dispose de protections fournies par des logiciels tiers.
Incompatibilités avec les matériels, logiciels et autres applications métiers
Les versions récentes des logiciels ne fonctionnent plus sur Windows XP. C’est déjà le cas par exemple des versions 2013 de la suite Microsoft Office. Pour les autres applications, certaines fonctionneront mais sans aucune garantie de la part de leurs éditeurs respectifs. En ce qui concerne les matériels, les constructeurs ne développeront plus de pilotes pour Windows XP et n’assureront plus aucun support en cas de défaillance.
Les solutions
À compter d’avril 2014, les systèmes d’exploitation en vigueur devront être Windows 7 ou Windows 8.
Le choix va dépendre d’un audit de compatibilité portant sur les matériels et les applications métiers utilisées. Il faudra opter pour le plus grand dénominateur commun.
Au niveau parc informatique, plusieurs solutions sont envisageables :
Postes récents (- de 3 ans) : réinstallation sous Windows 7 ou 8
Postes anciens (+ de 5 ans) : remplacement par de nouveaux fonctionnant sous Windows 7
Postes datant de 3 à 5 ans :
Vérifier la compatibilité (existence de pilotes Windows 7)
Évaluer la durée de vie envisagée en fonction des exigences des applications utilisées. En effet, la réinstallation d’un poste de travail isolé est une opération coûteuse qui peut s’avérer peu rentable.
32 ou 64-Bits ?
En même temps que la fin de Windows XP, il faut envisager la fin des systèmes 32-Bits qui brident considérablement les PC en limitant à 3,2 Go la quantité de mémoire adressable.
Les versions 64-Bits de Windows 7 et 8 supportent généralement les applications 32 et 64-Bits. Il faut néanmoins vérifier cette compatibilité et acquérir si nécessaire les versions les plus récentes.
Si une application n’a pas évolué pour supporter Windows 7, il est peut-être temps d’envisager une  solution applicative de remplacement.
CAD UC, votre interlocuteur pour ce changement
Grâce à notre connaissance des métiers liés à la CAO, nous pouvons vous conseiller les meilleures solutions en fonction de votre parc informatique et des logiciels que vous utilisez.
N’hésitez pas à nous contacter.

Le 8 avril, Microsoft mettra un terme au support Windows XP, né en 2001.

Si cette disparition a peu d’impact chez un particulier travaillant sur un poste isolé non connecté à Internet, en milieu professionnel, Microsoft recommande de faire disparaître ce système d’exploitation d’ici avril 2014.

Les problèmes et conséquences pour les sociétés sous Windows XP

  • Vulnérabilité des postes
    Ces dernières années, les mises à jour publiées par Microsoft pour Windows XP concernent des failles de sécurité. Ces mises à jour sont essentielles pour la protection contre les malwares même lorsque le poste est équipé de logiciels complémentaires de sécurité (Antivirus). Ainsi, au-delà du 8 avril 2014, la probabilité d’infection d’un poste de travail va augmenter rapidement, même si celui-ci dispose de protections fournies par des logiciels tiers.
  • Incompatibilités avec les matériels, logiciels et autres applications métiers
    Les versions récentes des logiciels ne fonctionnent plus sur Windows XP. C’est déjà le cas par exemple des versions 2013 de la suite Microsoft Office. Pour les autres applications, certaines fonctionneront mais sans aucune garantie de la part de leurs éditeurs respectifs. En ce qui concerne les matériels, les constructeurs ne développeront plus de pilotes pour Windows XP et n’assureront plus aucun support en cas de défaillance.

Les solutions

À compter d’avril 2014, les systèmes d’exploitation supportés seront Windows 7 et Windows 8.
Le choix va dépendre d’un audit de compatibilité portant sur les matériels et les applications métiers utilisées. Il faudra opter pour le plus grand dénominateur commun.

Au niveau parc informatique, plusieurs solutions sont envisageables :

  • Postes récents (- de 3 ans) : réinstallation sous Windows 7 ou 8
  • Postes anciens (+ de 5 ans) : remplacement du poste
  • Postes datant de 3 à 5 ans :
    • Vérification de la compatibilité (existence de pilotes Windows 7)
    • Évaluation de la durée de vie envisagée en fonction des exigences des applications utilisées. En effet, la réinstallation d’un poste de travail isolé est une opération coûteuse qui peut s’avérer peu rentable.

32 ou 64-Bits ?

En même temps que la fin de Windows XP, il faut par ailleurs envisager la fin des systèmes 32-Bits qui brident considérablement les PC en limitant à 3,2 Go la quantité de mémoire adressable.
Les versions 64-Bits de Windows 7 et 8 supportent généralement les applications 32 et 64-Bits. Il faut néanmoins vérifier cette compatibilité et acquérir si nécessaire les versions les plus récentes des applications concernées.
Si une application n’a pas évolué pour supporter Windows 7, il est peut-être temps d’envisager une  solution applicative de remplacement.

CAD UC, votre interlocuteur pour ce changement

Vous pouvez compter sur notre expérience pour évaluer votre parc informatique et vos logiciels et vous assister dans cette transition.
N’hésitez pas à nous contacter au 01.56.03.94.30.

rss

Publié par : Laurence Albon

le 2 juillet à 17h 25

Informatique | 1 Commentaire


Ajouter un commentaire